Corps, Posture et Non Violence : Témoignage d’Eric formateur à l’IFMAN Co

Eric a animé pendant plus de 10 ans au sein de l’IFMAN Co Nord-Ouest, la session contenance et posture. Il prend sa retraite en fin d’année. Retour sur son expérience.

Je crois que tu es, si on peut dire, un chercheur, peux-tu revenir sur cette aspiration ?

J’ai d’abord découvert l’Aikido, un peu par hasard, je cherchais à continuer ma pratique du judo et aux heures où j’étais dispo , il n’y avait que de l’Aikido. Et ça a été une REVELATION .

Ne pas résister à l’attaque, mais accompagner les mouvements du partenaire.  Ne plus être dans l’opposition mais rediriger l’énergie de l’autre vers le sol. Proposer autre chose que la violence. Une approche fondamentalement non violente.

J’avais soif de cette philosophie de vie. Je me suis formé par ailleurs à la PNL, hypnose éricksonienne, et intensivement à la Communication Non Violente avec une quête profonde, une recherche d’absolu de trouver la VIE, trouver ce qui contrarie le mouvement naturel de la Vie, et donc la violence.

Qu’est ce qui  a motivé ton investissement à l’IFMAN Co  ?

Quand j’ai découvert l’IFMAN Co, j’ai été touché car je pouvais y vivre et être inspiré par cette attitude fondamentale de vie.

C’est un collectif d’hommes et de femmes qui viennent d’endroits très différents, avec des histoires très différentes, et qui sont rassemblés autour de quelque chose de fondamentale : le désir de trouver une alternative à la violence, une alternative à nos réponses non respectueuses de l’autre et de la VIE, de chercher de plus d’harmonie et de respect mutuel.

J’y ai beaucoup appris … J’y suis resté. C’est pour moi un collectif source d’inspirations, difficile à quitter.

Peux-tu te présenter en qq mots ?

Je suis chauve à lunettes !

Enfant, j’étais un fan de la série Kung-Fu :  j’aspirais déjà à la non-violence 😉 !

Ma plus grande fierté ? Avoir accompagné l’accouchement à la maison de ma femme pour 2 de mes 4 enfants.

Dans la formation que tu as animée, on parle de contenance, on entend par ailleurs le mot contention. Peux-tu clarifier ?

A l’IFMAN, nous distinguons contenance et contention.

On peut reprendre la définition légale de la contention qui est un acte médical : Dans le cadre de la psychiatrie, sur prescription médicale, utilisation de matériel spécifique : tissu, sangles pour contenir la personne…

La contenance physique consiste à envelopper quelqu’un avec empathie pour l’empêcher de faire des mouvements qui puissent faire mal à lui-même et à l’autre. Il s’agit de le mettre en sécurité et mettre en sécurité les autres sans lui faire mal, sans intention de lui faire mal, d’avoir le dessus sur l’autre. La contenance est bien plus large que l’aspect physique, la contenance c’est aussi l’atmosphère dans l’équipe, le cadre, tout l’environnement va contribuer à contenir ou pas.

La contention physique reste une ultime solution, ce n’est pas la panacée. Et bien entendu, il n’y a pas de recette miracle. La décision de l’éducateur d’intervenir ou pas peut se rapprocher de la définition légale de la légitime défense : danger réel et immédiat, proportionnel à l’attaque et quand il n’y a pas d’autres alternatives. Si il s’agit juste de dégâts matériels, c’est une autre histoire.

Quelles sont les attitudes qu’en tant qu’éducateurs nous pouvons avoir qui aident et qui n’aident pas  ?

Ce qui aide la posture, la voix, l’environnement, (la personne sent qu’elle est contenue en sécurité) ; Ma posture physique et mentale joue sur la posture de l’autre.

Ce qui n’aide pas : la contagion émotionnelle, la peur, c’est ce qui est à travailler en premier, et c’est l’essentiel du travail.

Dans ce qui n’aide pas, on peut noter également, le manque d’anticipation . On peut être débordé par certaines situations, certaines réactions si on ne s’y est pas préparé à l’avance. Quand j’intervenais en hôpital psychiatrique auprès d’adolescents, j’étais toujours vigilant, un jeune pouvait m’attaquer ou me surprendre de dos. Être prêt, s’attendre à ce que ca puisse arriver avoir anticipé sa réaction est très aidant, même si cela ne donne pas de garantie. Anticiper c’est aussi désamorcer les situations tendues avant qu’elles ne dégénèrent, éviter des situations à risque.

Enfin, ne pas être en tort : si tu ne donnes pas l’exemple, si tu ne respectes pas le cadre comment veux-tu que les autres le respecte ? Si tu dévalorises les gens, si tu les regardes sans considération, tu appelles à la violence en retour.

 

 

Tags:
Carte de France IFMAN Co

Suivez une

Formation

Les Formations IFMAN Co

autour de cette thématique :

Réguler les conflits et l’agressivité – Module 1

Cette formation est au cœur de la pratique de l’IFMAN. Le conflit fait partie de la vie mais n’est pas facile à vivre ! Cette formation s’adresse aux professionnels qui souhaitent adapter leurs réponses dans des situations d’agressivité, de conflits ou de réactions émotionnelles fortes de leur environnement (usagers, collègues, partenaires, etc.).

Prévenir et agir sur le harcèlement scolaire

La formation s’adresse à des professionnels souhaitant développer une compréhension sensible et rationnelle des situations de harcèlement et acquérir des compétences à les prévenir et à y faire face.

Autorité et Posture éducative – cadre, transgressions et sanctions

En partant des situations apportées par les participants, la formation met en relief les différentes composantes de l’autorité : le cadre porteur de sens, la construction des règles, les réponses à la transgression, la posture du garant de ce cadre. Il s’agira de voir comment concrètement tenir le cadre tout en prenant soin de chacun.

Contenance : Le corps face à l’agressivité et la violence

Améliorer ses pratiques dans les situations de conflit, de violence, et d’agressivité liées aux types de publics vulnérables (dont enfants et jeunes) et à leur environnement (familles et parfois partenaires ou collègues). Comment contenir, sans basculer dans l’affrontement physique ? Comment être ferme, et transmettre la bienveillance ?

Accompagner les émotions des enfants

Il est normal que l’enfant exprime des émotions. Pourtant lorsqu’elles surgissent, nous nous sentons bien souvent démunis. Au travers de situations concrètes, la formation permettra d’ouvrir des pistes pratiques pour réagir aux différentes émotions de l’enfant en s’appuyant sur des repères théoriques étayés par l’apport des neurosciences.

Animer des ateliers de développement des compétences psychosociales

La formation s’adresse à des professionnels souhaitant accompagner des groupes d’enfants, d’adolescents ou d’adultes à développer leurs compétences psychosociales : animateurs, enseignants, éducateurs, travailleurs sociaux …

0 Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *.
Avez-vous déjà un compte chez nous?

*

©2024 IFMAN Co | Plan du site | Mentions légales | Contact

Connectez-vous avec votre compte IFMAN Co

Vous avez oublié vos informations ?